Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF)
En janvier 2019, l'ESENESR est devenue l'IH2EF : son site est en évolution



Rechercher dans :


Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités de l'éducation

Actualités de l'éducation



Journal officiel du 23 juin 2020

Afin de tenir compte des conséquences de la crise sanitaire, ce décret permet les adaptations des voies d'accès à la fonction publique conduisant à supprimer des épreuves orales ou à les remplacer par des épreuves écrites. Il prévoit les conditions dans lesquelles les candidats aux concours internes peuvent être admis à concourir en cas de report de ces concours. Il étend le recours à la visioconférence à l'organisation de certains recrutements au tour extérieur, au recrutement des personnels hospitalo-universitaires titulaires et contractuels ainsi qu'aux concours d'accès aux cycles préparatoires de la fonction publique.

Consultez le décret n° 2020-762 du 22 juin 2020 modifiant le décret n° 2020-437 du 16 avril 2020.

Mise en ligne le 24 June 2020

Les sites web des ministères proposent des points de situation, des FAQ, des liens utiles pour accompagner les établissements d'enseignement scolaire et supérieur ainsi que les personnels, élèves et étudiants.

Mise en ligne le 5 June 2020
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Journal officiel du 22 juin 2020

Ce nouveau protocole précise les modalités pratiques de fonctionnement des établissements scolaires à compter du 22 juin 2020. Les écoles et les collèges accueillent tous les élèves à partir de cette date. Les règles sont également assouplies pour les lycées pour permettre d'accueillir un plus grand nombre d'élèves.

La principale évolution du protocole sanitaire concerne l'assouplissement des règles de distanciation physique dans les écoles et les collèges. Les mesures pour éviter le brassage des groupes et pour garantir l'hygiène des mains demeurent essentielles ainsi que le traçage des cas et des contacts. De nouveaux services sont proposés aux personnels afin de les accompagner au cours de cette troisième phase du déconfinement.

La mise en œuvre de ces prescriptions nécessite une collaboration étroite entre les services de l'éducation nationale et les collectivités territoriales.

Consultez :

Mise en ligne le 17 June 2020
Journal officiel du 28 mai, du 14 et 22 juin 2020 ; Bulletin officiel de l'éducation nationale n° 23 du 4 juin 2020 et n° 25 du 18 juin 2020 ; Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

Vu les circonstances exceptionnelles découlant de l'épidémie de Covid-19, ces décrets, arrêtés et notes de service adaptent pour l'année 2020 les modalités de délivrance :

  • du diplôme national du brevet ;
  • du certificat de formation générale (CFG) ;
  • du baccalauréat général et technologique.

Ils prévoient la suppression des épreuves du brevet, du CFG et du premier groupe des épreuves du baccalauréat général et technologique. Lors de la conférence de presse du 28 mai 2020, le ministre de l'Éducation nationale a également annoncé la suppression de l'épreuve orale du bac de français des élèves de première. Ces dernières sont remplacées, sous réserve de certaines conditions, par la prise en compte des notes de contrôle continu obtenues par les candidats. Ceux qui ne peuvent prétendre à la prise en compte de leurs notes de contrôle continu passeront, au début de l'année scolaire 2020-2021, les épreuves de remplacement.

Consultez :

Mise en ligne le 5 June 2020
14 juin 2020 
Elysée ; Journal officiel du 15 juin 2020

Dans cette allocution, Emmanuel Macron a notamment annoncé "qu'en hexagone comme en Outre-mer, les crèches, les écoles, les collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves, de manière obligatoire et selon les règles de présence normale".

(Ré)écouter l'allocution du Président de la République du 14 juin 2020 sur le site de l'Élysée.

Par ailleurs, un décret modifie les dispositions du décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 relatif aux mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Il prévoit notamment que "dans les écoles élémentaires et les collèges, l'observation d'une distanciation physique d'au moins un mètre s'applique uniquement dans les salles de classe et tous les espaces clos, entre l'enseignant et les élèves ainsi qu'entre chaque élève lorsqu'ils sont côte à côte ou qu'ils se font face. L'accueil est assuré par groupes qui ne peuvent pas se mélanger".

Consultez également le décret n° 2020-724 du 14 juin 2020 modifiant le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Mise en ligne le 15 June 2020

Travaux de recherche


FUN-MOOC, Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA)

Class'Code IAI est un MOOC citoyen accessible à tous jusqu'au 21 mars 2021 (sur inscription), et plus spécifiquement aux professionnels de l'éducation, pour se questionner, expérimenter et comprendre ce qu'est l'intelligence artificielle (IA).

Ce MOOC a pour but de :

  • décrypter le discours autour de l'IA pour passer des idées reçues à des questions sur lesquelles s'appuyer pour comprendre ;
  • manipuler des programmes d'IA pour se faire sa propre opinion ;
  • partager une culture minimale sur le sujet, pour se familiariser avec les problématiques au-delà des idées reçues ;
  • être en mesure de discuter le sujet, ses applications, son cadre avec des interlocuteurs variés pour contribuer à la construction des applications de l'IA.

Inscrivez-vous au MOOC Class'code IAI.

Mise en ligne le 30 June 2020
Avril 2020 
Revue internationale d'éducation de Sèvres (RIES) n° 83, Stéphane Foin et Roger-François Gauthier

Depuis une vingtaine d'années, on a vu le mot "qualité" apparaître dans le langage de l'éducation, sans qu'on s'interroge assez. Ni sur les difficultés à définir la qualité en éducation : parle-t-on de la qualité des conditions, difficiles à mesurer, ou des résultats, sur lesquels il est souvent aussi difficile de s'entendre ? Ni sur l'intérêt qu'il y aurait à ce qu'au delà la différence des contextes, un faisceau d'indicateurs permette, à l'échelle des systèmes comme à celle des écoles elles-mêmes, de mesurer avec quelque objectivité la valeur de l'éducation.

Les auteurs soulignent que la qualité n'est pas qu'un enjeu de performance et proposent de privilégier deux démarches :

  • l'une consisterait à définir un indice synthétique et aussi consensuel que possible de la qualité des systèmes scolaires, agrégeant quatre ou cinq dimensions principales (résultats des élèves, environnement scolaire, contenus d'apprentissage, pilotage du système par exemple) ;
  • l'autre approche, complémentaire, donnerait aux familles, à partir d'un nombre réduit d'indicateurs mesurés localement, une photographie des performances des établissements.

Consultez

Mise en ligne le 23 June 2020
16 juin 2020 
Edu-CAREF, Ismail Ferhat

Cet article s'interroge sur le rapport entre confinement et réussite en matière éducative et sur une éventuelle corrélation entre les profils éducatifs des territoires et l'état d'ouverture et d'accueil des écoles primaires du territoire métropolitain pendant la période de déconfinement progressif.

Une analyse de corrélation montre qu'il n'y a pas de lien significatif entre les données présentées lors du point d'étape de Jean-Michel Blanquer du 28 mai 2020 et les résultats éducatifs testés au niveau départemental. Il n'y a pas de corrélation par ailleurs entre le taux d'ouverture des écoles, le pourcentage des écoliers accueillis et le profil démographique pour les départements métropolitains.

Ces résultats sont cependant à nuancer pour les 24 départements accueillant le moins d'élèves du premier degré au 28 mai : les départements qui sont le moins "retournés à l'école" sont des territoires de forte concentration de quartiers urbains populaires (Bouches-du-Rhône, Pas-de-Calais, Seine-Saint-Denis, Val d'Oise, Val de Marne, Rhône) où la crise socio-économique liée à la pandémie a durement frappé. Par ailleurs, parmi ces 24 départements se trouvent deux académies connaissant déjà des résultats comparativement bas (Corse, Amiens) pour l'espace métropolitain, et qui avaient été des foyers pandémiques (clusters) particulièrement virulents.

Ces premiers résultats laissent présager que l'ampleur des retards d'apprentissage, de l'éloignement vis-à-vis de l'institution scolaire et des conséquences sur les parcours d'éducation et de formation risquent d'amplifier les difficultés des territoires qui connaissaient déjà le plus de problèmes en la matière.

Consultez l'article d'Ismail Ferhat.

Mise en ligne le 18 June 2020
Clémence Perronnet, Université Catholique de l'Ouest (UCO), Équipe PESSOA

Dans le champ scolaire, la distinction entre sciences et lettres n'est pas récente. Les réformateurs de l'école du 19e siècle considéraient que les disciplines scientifiques étaient plus accessibles aux nouveaux publics populaires de l'école, car plus indépendantes de la culture légitime classique attachée aux humanités qui était l'apanage des classes favorisées, jusqu'alors seules scolarisées.

L'auteure analyse les pouvoirs prêtés aux sciences (ascension sociale, vecteur de progrès) et les pouvoirs effectifs des sciences telles qu'elles se pratiquent actuellement dans l'institution scolaire. Elle fait le constat que les disciplines "scientifiques" et "littéraires" n'ont pas la même valeur. La possibilité pour les jeunes de développer des aspirations scientifiques qui les mèneront vers des filières puis des carrières en sciences, qui sont les plus valorisées, est inégalement répartie socialement. Les rapports sociaux de genre et de classe produisent des inégalités scolaires et sociales qui tiennent certains enfants à distance des filières scientifiques. La culture scientifique, fréquentée tant à l'école que pendant les loisirs, joue un rôle dans ces différences de possibilité d'accès aux sciences. Les enfants sont en effet confrontés aux représentations stéréotypées des sciences que véhiculent les curriculums scolaires, les émissions de vulgarisations, les musées... Autant d'images des sciences qui contribuent à les aliéner aux filles et aux élèves des classes populaires.

Consultez la contribution de Clémence Perronnet (pdf 240 Mo) publiée dans l'ouvrage coordonné par Isabelle Algrain, Isis Klasen et Valérie Lootvoet Éducation, égalité, scolarité. Quand l'école se donne un genre. Université des Femmes, 2019.

Mise en ligne le 11 June 2020

Rapports officiels


Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Ce rapport couvre quatre années (de 2016 à 2019), au cours desquelles le Conseil supérieur des programmes a mené des travaux qui s'inscrivaient dans le nouveau cadre d'enseignement établi pour l'école primaire et le collège. Mais il a aussi émis des avis et formulé des propositions sur les enseignements dispensés au lycée.

Il revient également de manière détaillée sur l'élaboration des contenus des enseignements des lycées généraux, technologiques et professionnels.

Consultez le rapport d'activité 2016-2019 du CSP.

Mise en ligne le 1 July 2020

Études et publications


Juillet 2020 
Académie de Créteil, Observatoire des pratiques en éducation prioritaire

Le rapport annuel 2019-2020 de l'Observatoire analyse la place et le rôle de l'oral à l'école et au collège à partir des représentations des acteurs de l'éducation nationale (enseignants, élèves, parents d'élèves, personnels de vie scolaire, psychologues de l'éducation nationale et pilotes) et des pratiques en classe.

L'Observatoire constate que l'oral représente une part importante d'une séance de classe (entre 30 et 75 %). Il relève aussi certains paradoxes : malgré des incitations fortes, les élèves s'expriment parfois très peu. C'est souvent la pratique des enseignants qui fait la différence. Il est par ailleurs rarement objet d'apprentissage en cours. Pour l'Observatoire, penser l'oral est un impératif dans la lutte contre les inégalités scolaires.

Consultez le rapport 2019-2020 sur les pratiques de l'oral ainsi que l'outil d'auto-positionnement à destination des enseignants et des formateurs.

Mise en ligne le 9 July 2020
Juin 2020 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)

Cette nouvelle édition propose un ensemble d'indicateurs récents sur les dimensions suivantes des systèmes éducatifs des pays de l'Union européenne :

  • les modes d'organisation de la scolarité ;
  • les acteurs de l'éducation (élèves, parents et enseignants) ;
  • les résultats des systèmes éducatifs, notamment en matière d'acquis des élèves et d'équité ;
  • les bénéficies sociaux et économiques de l'éducation.

Une fiche supplémentaire, élaborée par la délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération (DREIC), apporte des informations sur la gestion de la crise du Covid-19 par les pays de l'Union européenne.

Consultez L'Europe de l'éducation en chiffres 2020.

Mise en ligne le 30 June 2020
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Centre pour la recherche et l'innovation dans l'enseignement

Dans la plupart des programmes scolaires des pays de l'OCDE, l'esprit critique et la créativité font partie, sous une forme ou une autre, des résultats d'apprentissage recherchés. Toutefois, les enseignants éprouvent souvent des difficultés à saisir clairement ce que la créativité et l'esprit critique signifient et impliquent concrètement dans leur pratique quotidienne d'enseignement. L'OCDE a élaboré une série de référentiels de compétences sur la créativité et l'esprit critique et les a testés sur le terrain, à la fois sur le plan terminologique et opérationnel. Le projet a permis de démontrer que la créativité et l'esprit critique peuvent s'enseigner, s'apprendre et s'évaluer dans le cadre scolaire, tant dans l'enseignement primaire que secondaire.

Cette étude présente ainsi 11 pédagogies-signatures susceptibles d'inspirer les établissements et les enseignants quant à la façon d'encourager ces deux compétences chez leurs élèves en mathématiques, en sciences, en arts visuels, en musique et dans le cadre de projets interdisciplinaires. Elle propose une sélection d'exemples de plans de cours dans différentes disciplines. Elle analyse aussi les mesures pour concevoir des stratégies de développement professionnel des enseignants (formation, suivi personnalisé, mise en place d'un dialogue avec le chef d'établissement) et d'une collaboration entre pairs,...) ainsi que les effets de cette étude sur les résultats des élèves.

Consultez la publication de l'OCDE sur le développement de la créativité et de l'esprit critique des élèves.

Mise en ligne le 30 June 2020
Juin 2020 
Institut français de l'éducation, Dossier de veille de l'Ifé n° 135

Ce dossier met en avant les différentes tensions de l'activité quotidienne des enseignantes et enseignants qui cherchent à transmettre à leurs élèves des démarches et des outils intellectuels pour comprendre les sociétés humaines et leur fonctionnement.

Il s'intéresse aux conditions dans lesquelles l'activité enseignante en classe peut être favorable aux apprentissages disciplinaires de tous les élèves, de la carte de géographie à la dissertation philosophique. Il inscrit également l'action des enseignants dans l'histoire collective de leur profession, et, dans le cas de l'enseignement secondaire, de leur discipline (histoire-géographie, sciences économiques et sociales, philosophie) et de ses réformes successives. Il questionne par ailleurs les façons dont les enseignants traduisent dans leurs pratiques des prescriptions institutionnelles de plus en plus internationalisées comme l'acquisition de compétences ou les "éducation à". Cet appel au décloisonnement et à l'interdisciplinarité interroge les raisons qui font que ces tendances de fond connaissent dans le même temps un processus de disciplinarisation qui s'appuie sur les fondements épistémologiques des différentes sciences humaines et sociales.

Consultez le dossier de veille de l'Ifé n° 135.

Mise en ligne le 23 June 2020
Juin 2020 
Délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération (DREIC)

Ce guide est destiné prioritairement aux directeurs d'écoles et aux chefs d'établissements, pour accompagner les projets de mobilité des élèves et des enseignants. Il s'adresse également aux inspecteurs de l'éducation nationale, aux responsables impliqués en académie dans les projets européens et internationaux (Recteurs, DASEN, DAREIC, EREAI,...) ainsi qu'à l'ensemble de la communauté éducative.

Il comprend une présentation de l'ouverture du système éducatif sur l'Europe et le monde et présente les modalités d'organisation d'un séjour scolaire à l'étranger ainsi qu'une description exhaustive de l'ensemble des programmes de mobilités des élèves et des enseignants.
Des annexes complètent ces informations avec notamment un guide à l'attention des adjoints gestionnaires et le guide Erasmus+ de l'Agence Erasmus+ France / Éducation Formation.
Consultez le guide ainsi que ses annexes sur le site Éduscol.

Mise en ligne le 15 June 2020
Juin 2020 
Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), Note d'information n° 20.21

Les collèges et lycées publics disposaient de 6,9 milliards d'euros en 2018, soit 1 480 euros en moyenne par élève. Ce montant représente seulement 15 % du coût moyen d'un élève dans le second degré public qui s'élevait à 9 790 euros. Ce coût est souvent plus élevé dans les zones rurales et éloignées que dans les zones denses du fait des charges incompressibles de restauration et d'hébergement.

En effet, la partie la plus importante des dépenses afférentes à l'activité des établissements du second degré public ne figure pas dans les comptes de ces établissements, mais est directement prise en charge par l'État ou la collectivité territoriale de rattachement.

La majorité des recettes (62 %) provient de fonds publics. Les ménages participent pour 24 % au financement des établissements, principalement par le biais de la restauration et de l'hébergement.

Pour ce qui est des dépenses, les principaux postes de dépenses sont la rémunération des personnels de soutien à la vie scolaire (27 %), les frais de restauration et d'hébergement (25 %) et les coûts de fonctionnement matériel et logistique (20 %).

Consultez la note d'information n° 20.21.

Mise en ligne le 18 June 2020
Juin 2020 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI), Note flash n° 11 et Note flash n° 12

Ces notes montrent que :

  • près de 78 % des bacheliers 2016 inscrits en 1ère année de section de technicien supérieur (STS) sous statut scolaire passent en 2nde année. Ils sont 65 % à obtenir le BTS en deux ou trois ans. Le taux de réussite en 2018 est plus fort pour les bacheliers généraux. Il augmente aussi en fonction de la mention obtenue au baccalauréat ;
  • le nombre de candidats (184 900) au BTS progresse de 2 % à la session 2019. Le taux de réussite (75 %) augmente lui aussi de 0,5 point par rapport à l'an passé.

Consultez :

Mise en ligne le 18 June 2020

Sites


Juin 2020 
Ministère de la Culture ; Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

Pour encourager le retour aux pratiques artistiques et culturelles, le ministère de la Culture invite les artistes et les acteurs culturels à proposer un projet destiné aux jeunes publics ou aux familles dans le cadre scolaire et pendant tout l'été, notamment dans le dispositif "École ouverte".

Les artistes et structures culturelles sont invités à présenter leur projet d'éducation artistique et culturel sur une plateforme en ligne. Après examen par les directions régionales des affaires culturelles, les offres seront référencées sur ce site et pourront être directement consultées par les publics et les structures qu'elles sont susceptibles d'intéresser (établissements scolaires, centres de loisirs,...). Ces dernières pourront directement prendre contact avec les acteurs culturels qui les proposent.

Consultez :

Mise en ligne le 17 June 2020

Enseignement scolaire


Juillet 2020 
Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS)

Pour tenir compte de la crise sanitaire, les modalités d'évaluation des candidats ont été adaptées. Pour ceux qui ont suivi une scolarité en 2019-2020, les épreuves du baccalauréat ont été validées à partir des notes de contrôle continu.

Le taux d'admis à l'issue du premier groupe est de :

  • 94,3 % au baccalauréat général, en hausse de 14,7 points par rapport à celui de 2019 ;
  • 89,4 % au baccalauréat technologique, en hausse de 13,9 points par rapport à la session précédente ;
  • 87,4 % au baccalauréat professionnel, soit 11,6 points de plus qu'à la session 2019.

Consultez le communiqué de presse du MENJS du 7 juillet 2020.

Mise en ligne le 8 July 2020
Juin 2020 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Secrétariat d'État chargée des Personnes handicapées

La rentrée 2020 sera placée sous le signe de l'appui aux familles, du renforcement des moyens au sein de l'école et d'une collaboration accrue avec le secteur spécialisé médico-social. Des moyens supplémentaires seront mobilisés pour le déploiement du service public de l'École inclusive.

Un plan de renforcement de la qualité de l'École inclusive, mesurée par la satisfaction des familles, sera également mis en place

Consultez le dossier de presse du Comité national de suivi de l'École inclusive du 30 juin 2020.

Mise en ligne le 6 July 2020
Juin 2020 
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ; Journal officiel du 5 juillet 2020

À l'issue de la réunion du comité de suivi de la réforme du baccalauréat du 30 juin 2020, le ministre a annoncé diverses mesures visant à :

  • donner plus de lisibilité au baccalauréat, en clarifiant l'appellation de certaines épreuves. Ainsi, les épreuves communes de contrôle continu (E3C) sont désormais dénommées "évaluations communes" ;
  • assouplir l'organisation du contrôle continu ;
  • améliorer l'accompagnement des élèves et des professeurs ;
  • solenniser le baccalauréat.

Consultez :

Consultez aussi l'arrêté du 17 juin 2020 fixant les unités générales du baccalauréat professionnel et définissant les modalités d'évaluation des épreuves et sous-épreuves d'enseignement général à compter de la session 2022.

Mise en ligne le 2 July 2020
30 juin 2020 

Créé par l'article 40 de la loi pour une École de la confiance, le Conseil d'évaluation de l'École a pour mission d'évaluer en toute indépendance l'organisation et les résultats de l'enseignement scolaire. Il est chargé plus précisément de :

  • définir le cadre et les outils de l'évaluation des établissements scolaires, en prévoyant le double regard de l'auto-évaluation et de l'évaluation externe ;
  • veiller à la cohérence des diverses évaluations des acquis des élèves, des établissements et du système éducatif, d'en analyser les résultats et de produire des synthèses, avis et recommandations les concernant.

Le conseil s'attachera aussi, en lien avec les académies, à accroître la capacité évaluative des acteurs de l'éducation et à développer dans la société une véritable culture de l'évaluation pour améliorer la qualité du service public de l'éducation et enrichir le débat public.

Sous la présidence de Béatrice Gille, le conseil, qui comprend des experts en éducation, des scientifiques, des parlementaires et trois représentants du ministère a, lors de sa première réunion le 30 juin 2020, élaboré son programme de travail pour l'année 2020, établi son règlement intérieur et s'est doté d'une charte de déontologie.

Consultez :

Mise en ligne le 1 July 2020
Journal officiel du 30 juin 2020

Ce décret précise les pièces qui peuvent être demandées aux personnes responsables d'un enfant de 3 à 16 ans à l'appui d'une demande d'inscription sur la liste des enfants de la commune qui sont soumis à l'obligation scolaire, liste que le maire doit établir chaque année à la rentrée scolaire.

Mise en ligne le 30 June 2020

Enseignement supérieur


Juin 2020 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Note d'information ESR n° 8

La loi ORE et les textes réglementaires afférents ont rénové les études en licence et la procédure d'accès, à commencer par la nouvelle procédure Parcoursup ou la possibilité de moduler la durée de la formation de licence.

Cette étude propose une première exploration de l'impact attendu ou observé de la loi ORE. Des taux de réussite au niveau global ne sont pas encore disponibles, mais les modifications observées à la rentrée 2018 - quant à l'origine scolaire et au niveau des néo-bacheliers inscrits en première année de licence - devraient se traduire par une hausse de 2 points. Par ailleurs, sur la base de premiers résultats provisoires, les bénéficiaires des nouveaux dispositifs pédagogiques sont plus assidus et la part de ceux validant 60 ECTS (european credits transfer system) semble progresser.

Consultez la note d'information ESR n° 8.

Mise en ligne le 1 July 2020
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) ; Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (Dgesip)

Cette circulaire d'orientation pour les opérateurs du MESRI vise à organiser les activités à la rentrée 2020. Elle porte sur :

  • la présence sur site des agents et étudiants ;
  • la reprise partielle de l'enseignement en présentiel dans les établissements d'enseignement supérieur et de recherche ;
  • l'organisation des activités présentielles, hors enseignement ;
  • l'organisation des stages en présentiel ;
  • l'accompagnement des étudiants ;
  • les conditions de mise en œuvre de ces orientations.

Téléchargez la circulaire d'orientation relative à la préparation de la rentrée universitaire 2020 du 11 juin 2020 (pdf 3,5 Mo).

Consultez aussi :

Mise en ligne le 16 June 2020

Personnels


Juin 2020 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI), Note flash n° 13

La réglementation relative aux retraites des fonctionnaires, dont les dernières évolutions datent de la loi de 2014, comporte des dispositions de rehaussement des âges de départ réglementaires qui s'appliquent progressivement. Dès lors, l'âge moyen de départ des enseignants chercheurs titulaires (EC) des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel devrait augmenter dès 2021.

Au même moment, sous l'effet de phénomènes démographiques, la population des EC devrait voir ses départs se remettre à croître, notamment en sciences. Si l'on rapporte les départs aux effectifs en activité, les filières de lettres-sciences humaines (LSH) et de sciences devraient cumuler des départs d'EC élevés ainsi que des hausses conséquentes du nombre d'étudiants.

Consultez la Note flash n° 13.

Mise en ligne le 3 July 2020
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ)

Dans un communiqué de presse du 2 juillet 2020, le ministre a présenté un certain nombre de mesures pour la direction d'école qui seront mises en place à partir de la rentrée prochaine.

Ces mesures visent à :

  • améliorer le quotidien des directeurs d'école en leur donnant plus d'autonomie et en réduisant leurs charges ;
  • mieux accompagner les directeurs d'école.

Consultez le communiqué de presse du MENJ du 2 juillet 2020.

Mise en ligne le 3 July 2020
Bulletin officiel de l'Enseignement supérieur et de la recherche n° 27 du 2 juillet 2020

La loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 porte sur l'accès à l'emploi titulaire et à l'amélioration des conditions d'emploi des agents contractuels dans la fonction publique. Elle impose des mesures de lutte contre les discriminations et de promotion de l'égalité femmes/hommes lors de la désignation des membres des jurys et des comités de sélection constitués pour le recrutement ou la promotion des fonctionnaires. Elle impose notamment une proportion minimale de 40 % de personnes de chaque sexe dans ces jurys et comités.

Dans le cadre de cette démarche, le MESRI rappelle les dispositions législatives et réglementaires applicables et propose des outils de sensibilisation ainsi que la mise en place d'indicateurs à diffuser avant le processus de recrutement afin que chaque membre des comités de sélection soit conscient des biais potentiels susceptibles d'influencer le recrutement et l'égalité professionnelle. Il recommande également de généraliser les actions de formation et de sensibilisation à l'égalité femmes/hommes. 

Consultez la circulaire du 18 juin 2020.

Mise en ligne le 3 July 2020
Journal officiel du 14 juin 2020

Ces arrêtés définissent les modalités de formation des personnels de direction et des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'éducation nationale stagiaires recrutés par voie de concours ou après inscription sur liste d'aptitude. Ils entrent en vigueur à compter de la session 2020, soit au 1er septembre 2020.

Mise en ligne le 15 June 2020

Imprimer la pageHaut de page

À voir sur le site

Lettre d'information



Votre adresse électronique est uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d'information de l'IH2EF. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d'information.



Administration française Institut des hautes études de l'éducation et de la formation
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00