Vous êtes ici : Accueil > Recommandations > Opérations > Repérer les ressources et les leviers d'action mobilisables

Repérer les ressources et les leviers d'action mobilisables

Ils sont de plusieurs ordres.


Humains :


  • acteurs agissant déjà sur le problème, mais à moindre échelle ou de manière informelle ;
  • acteurs agissant déjà sur le problème, mais dans un contexte différent ;
  • acteurs agissant avec pertinence sur un autre problème qui présente des caractéristiques communes ;
  • acteurs que l'on sait volontaires pour des innovations, changements, coordination de projets, etc.


On peut faire appel à eux pour :


  • structurer ou formaliser leurs actions en vue de leur appropriation par d'autres ;
  • structurer ou formaliser leurs actions en vue de leur appropriation par d'autres ;
  • donner plus d'ampleur à leurs actions ;
  • coordonner des actions de plus grande ampleur ;
  • former d'autres acteurs ;
  • répondre à des questions de mise en pratique ;
  • repérer les difficultés rencontrées et identifier les solutions possibles ;
  • etc.



Matériels :

outils, locaux, etc. non affectés ou partiellement affectés à la question qui nous préoccupe et que l'on pourrait utiliser, partager ou réaffecter.



Organisationnels :


  • mode de fonctionnement qui est efficace dans un autre contexte ou avec un autre problème qui pourrait être reproduit avec adaptation ;
  • mode de fonctionnement informel qui pourrait être structuré et diffusé.



Chaque situation présentant des caractéristiques spécifiques, on ne peut prévoir un transfert simple de "bonnes pratiques". L'appropriation par les acteurs – notamment grâce à un diagnostic partagé – et l'adaptation des pratiques au contexte et aux personnes sont indispensables. On considérera également que la formalisation, qui s'accompagne souvent d'une "procéduralisation", n'est pas toujours garante d'une plus grande efficacité, soit que l'on perde en souplesse, et donc en adaptation, soit que les acteurs ne le souhaitent pas.


Enfin, on évitera de recourir de trop aux formules du type groupe de travail, réflexion ou pilotage qui mobilisent beaucoup de temps s'ils ne sont pas associés à des objectifs de réalisation ou production précis avec un calendrier à court terme.