Logos ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Logo du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Logo du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Logo de l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF)
En janvier 2019, l'ESENESR est devenue l'IH2EF : son site est en évolution



Rechercher dans :


PPRE - Programme personnalisé de réussite éducative



Dernière mise à jour : 10 mars 2020

Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) est une modalité de prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers. Bien que préexistant à la loi pour une "école de la confiance",  il répond aux objectifs d'assurer une scolarisation de qualité à tous les élèves de la maternelle au lycée et la prise en compte de leurs singularités. Le PPRE est un dispositif d'aide pédagogique de courte durée, à destination d'élèves en difficulté dans l'acquisition des compétences du socle commun.
C'est un document écrit qui matérialise les engagements pris entre l'élève, sa famille et l'équipe éducative. Ce plan coordonné d'actions fixe les objectifs, les modalités pédagogiques, les échéances et les modes d'évaluation.

  • 1. Élèves concernés par un PPRE

Le PPRE concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues à la fin d'un cycle d'enseignement, il peut donc également être mis en place pour les élèves intellectuellement précoces mais en difficulté scolaire.
Le diagnostic repose sur des éléments recueillis tout au long et à tous moments de la scolarité de l'élève :

  • à partir de la fiche de liaison du cycle 3. Un dispositif spécifique peut être proposé : le PPRE "passerelle" ;
  • lors des conseils de classe, de cycle ou du socle ;
  • par les enseignants, à tout moment de l'année, pour les situations nouvelles et problématiques ;
  • par un dispositif de veille et de suivi de l'établissement, notamment pour les objectifs d'amélioration du comportement, portés par certains PPRE.

Le document formalisant le PPRE et les bilans des acquis sont une pièce importante du dossier scolaire de l'élève qui doit permettre un bon suivi pédagogique.


  • 2. Du diagnostic à la rédaction du PPRE

La rédaction du PPRE est pilotée par le chef d'établissement, à l'initiative des équipes pédagogiques à partir d'éléments factuels clairement formalisés. Il doit mettre en évidence :

  • les compétences du socle commun non maîtrisées et leur degré d'acquisition ;
  • les origines et explications des difficultés : comportement, capacité de travail, problèmes sociaux, psychologiques et/ou de santé ;
  • les points d'appui pertinents (mémoire, motivation, aptitudes à l'oral, etc.) ;
  • les choix des compétences à travailler prioritairement.

Le document formalise les modalités de suivi mises en place et les objectifs fixés à tous les interlocuteurs mobilisés :

  • tous les personnels de l'éducation nationale qui peuvent aider aux progrès : direction, conseil pédagogique, professeur principal, conseiller principal d'éducation (CPE), assistant d'éducation ou pédagogique, psychologue de l'éducation nationale (PsyEN), assistant de service social en faveur des élèves, infirmier, etc.  (éventuellement, mise à disposition d'un cahier des charges et d'un échéancier) ;
  • éventuellement des partenariats et interventions extérieures à l'établissement :
    • suivi médical, orthophoniste, psychologique ;
    • soutien scolaire en lien avec le milieu associatif ;
    • accès à la culture, aux activités sportives ;
    • dispositif de réussite éducative piloté par la ville ;

Le PPRE doit conduire à une évaluation personnalisée, fondée sur l'acquisition de compétences et les progrès réalisés par l'élève plutôt qu'à une simple notation des résultats.

  • 3. Mise en œuvre éducative concrète du PPRE

Le chef d'établissement et la communauté éducative (discussions en conseil pédagogique) peuvent organiser des organisations pédagogiques particulières conduisant à une personnalisation de l'enseignement :

  • mise en pratique dans la classe d'une différenciation pédagogique :
    • aligner les cours d'un niveau de façon à ce que plusieurs enseignants interviennent sur la même plage horaire et constituent des groupes d'élèves basés sur les compétences (les groupes doivent, bien sûr, évoluer au cours du temps) ;
    • constituer des groupes hétérogènes de compétences au sein même d'une classe (avec certains élèves ayant des difficultés et d'autres présentant moins de difficultés, afin de créer une émulation et favoriser la coopération entre pairs) ;
    • prévoir la présence d'un assistant d'éducation qui, par exemple, prend en charge les élèves n'ayant pas de difficultés sur les compétences travaillées un jour donné, à l'aide d'un logiciel (se reporter aux exemples de la boîte à outils) ;
    • organiser l'accompagnement personnalisé en petits groupes de besoins et/ou en co-enseignement (ces groupes doivent, bien sûr, évoluer au cours du temps en fonction des besoins) ;
  • Mise en pratique d'une aide éducative en dehors de la classe en mobilisant les dispositifs réglementaires :
    • accompagnement éducatif ;
    • dispositif "devoirs faits" ;
    • tutorat par un adulte (professeur principal ou professeur référent, CPE) ;
    • tutorat par un élève (coopération entre pairs) ;
    • réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) ou, le cas échéant, l'unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A).

Le travail supplémentaire effectué dans le cadre d'un PPRE peut donner lieu à une rémunération supplémentaire lorsqu'il y a un travail effectif particulier (diagnostics, coordination, tutorat, etc.). La coordination, en particulier, est indispensable entre les professeurs qui enseignent la discipline, les professeurs qui se chargent des petits groupes de besoins et les tuteurs.


  • 4. Effets attendus d'un PPRE

Pour l'élève :

  • maîtriser les compétences du socle afin de tirer profit des situations pédagogiques rencontrées en classe ;
  • réduire l'écart entre les compétences acquises et celles visées par le socle commun à la fin de chaque cycle ;
  • améliorer l'estime de soi.

Pour l'équipe pédagogique et éducative :

  • conduire l'élève à donner le meilleur de lui-même en individualisant son parcours scolaire ;
  • redonner du sens aux apprentissages de l'élève ;
  • prendre en compte l'origine des difficultés et y apporter des solutions en termes de points d'appui ou de compétences, même partielles ;
  • impliquer l'élève et associer la famille. L'adhésion, la confiance et la participation de l'enfant et de sa famille sont déterminantes pour la réussite du programme.

Pour les responsables légaux :

  • participer aux évaluations pour donner une vision globale de la situation de l'élève ;
  • être associés à la scolarité de leur enfant. Aucun PPRE ne peut être mis en place sans leur accord ;
  • comprendre la démarche de travail pédagogique et éducatif de l'équipe enseignante et instaurer une logique de co-éducation ;
  • être associés lors des décisions éducatives (reconduction, adaptation, interruption).


  • 5. Évaluation et adaptation du dispositif

Une évaluation personnalisée doit être effectuée en référence aux compétences du socle travaillées durant la durée de mise en place du PPRE. Elle permettra de juger de l'utilité de son interruption ou de sa poursuite.
Dans ce dernier cas, l'évaluation permettra de réviser les objectifs et d'introduire de nouvelles actions ou partenariats. À titre d'exemple, un élève dont les difficultés scolaires résultent d'un trouble des apprentissages pourra bénéficier d'un plan d'accompagnement personnalisé prévu à l'article L311-7 du code de l'éducation après avis du médecin de l'éducation nationale.
Pour réaliser ce suivi, les équipes éducatives, sous l'impulsion du chef d'établissement ou du coordonnateur désigné, doivent mettre en place à minima les éléments suivants :  

  • fiche(s) de compétences pour chaque élève ;
  • réunions de suivi régulières, visant à évaluer et adapter le dispositif au fil de l'eau ;
  • bilan de fin de période afin d'évaluer, pour chacun des élèves, les progrès réalisés pour chaque compétence travaillée dans le cadre du PPRE.
Textes officiels en vigueur au 10 MARS 2020

Code de l'éducation

Partie législative

  • Articles L311-3-1 (proposition de la mise en place d'un PPRE par le chef d'établissement) et L311-7 (proposition de la mise en place d'un PPRE par le conseil de classe).

Partie réglementaire

  • Article D332-6 (formes que peut prendre l'aide spécifique aux élèves).

Autres textes


Pour aller plus loin

Ouverture à l'international


Boîte à outils

Ressources académiques sur la mise en œuvre des PPRE

Outils pédagogiques pour l'évaluation des élèves 

Présentation destinée aux parents

Le PPRE expliqué aux parents (Les clés de l'école), vidéo de la chaine YouTube Dcapsules
(1 min 18 sec).



Nos ressources sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons, voir nos Mentions légales

Imprimer la pageHaut de page



Administration française Institut des hautes études de l'éducation et de la formation
Téléport 2 - BP 72000 - Bd des Frères Lumière - 86963 Futuroscope Chasseneuil Cedex - France - Tel +33 (0)5 49 49 25 00